Culotte en plastique, j’ai testé pour vous (et moi)

La culotte en plastique est un élément qui les magasins de matériel médical ainsi que les sites de vente en ligne, proposent à leur client. C’est aussi un produit dont des personnes parlent autour de moi et j’ai donc voulu essayer.

Culotte en plastique : ça sert à quoi ?

Culotte en plastique fermée
Culotte en plastique fermée

Une culotte en plastique permet d’avoir une sécurité supplémentaire lorsque l’on porte des couches jetables. On peut en mettre par dessus des couches anatomiques, des couches droites, ou même des changes complets. Ainsi, si jamais vous avez une fuite de votre couche, la culotte en plastique permet d’éviter un écoulement sur votre pantalon par exemple.

Notez bien qu’une culotte en plastique se porte en complément d’une couche car elle seule n’a pas de pouvoir absorbant. Elle permet juste d’éviter les petites fuites !

Les culottes en plastique peuvent également permettre de bloquer les odeurs.

Il y a 2 grandes familles : les culottes plastiques ouvertes, et les culottes plastiques fermées.

  • Les culottes ouvertes permettent la mise en place sans avoir à enlever son pantalon. Elles se ferment soit par des scratch, soit par des boutons pression.
  • Les culottes fermées nécessitent par contre d’être enfilées par les jambes et c’est donc un peu plus contraignant.

Il y a aussi différents matériaux : le PVC, le PUL, le Caoutchouc. Tous sont bien sur étanche (c’est quand même le but premier hein 🙂 ) et c’est donc surtout une histoire de « goût » (et de bruit). En effet le plastique est plus bruyant. J’ai noté le caoutchouc, mais on en trouve très peu en vente.

Le PUL est un matériau « moderne », il est respirant, étanche et ne fait pas de bruit.

 

Mais c’est pour mettre sur des couches lavables normalement

Les couches lavables s’utilisent généralement avec une culotte plastique que l’on enfile par dessus. Les pays anglo-saxons procèdent beaucoup de cette manière oui. Moi celles que j’ai essayées, sont dites « TE1 » (Toute en 1) et n’ont donc pas cette culotte plastique séparée.

Donc oui, à la base, c’est pour mettre sur des couches lavables ! Mais pas uniquement.

 

Mais c’est pour les bébés

Là également, la réponse est : pas uniquement ! On en trouve en taille adulte (et aussi bien sûr en taille adolescent). Regardez sur les sites en vente en ligne de matériel médical, tous ou presque vendent des culottes plastiques, et dans toutes les tailles (formes et couleurs). Il y a de nombreux fabricants.

 

Mais qui les utilise finalement ?

Je ne reviendrai pas sur ceux qui les utilisent avec des couches lavables. Elles sont utilisées pour garantir une sécurité supplémentaire, donc par toutes les personnes qui ont peur d’avoir des fuites de leurs couches et qui ne veulent pas mouiller leurs habits ou leur literie.

J’en parlais d’ailleurs au magasin de matériel médical où j’achète mes couches (quand ce n’est pas sur internet) et la personne me disait qu’ils en vendaient de plus en plus. Il m’expliquait qu’il préconisait à ses clients d’en porter par dessus leurs protections jetables pour éviter les fuites déjà, mais aussi pour éviter que les couches (en non tissée) ne se distendent sous le poids de l’urine.

 

J’ai testé cette culotte en plastique

Voici le modèle que j’ai essayé : une culotte fermée Sanycolor, de la marque Sanygia (site du fabricant).

Culotte fermée intraversable Sanycolor azalée.
Culotte fermée Sanycolor en PUL.

Pourquoi ce modèle ? Pour plusieurs raisons :

  • Leur boutique de vente (qui est aussi le lieu de fabrication). Je les avais contacté, et ils m’avaient répondu que je pouvais venir essayer avant d’acheter. Ils sont dans le 77 (à Saints-Soupplets )
  • La matière PUL : je voulais essayer une culotte qui ne faisait pas de bruit et c’est une matière très agréable au touché.
  • Le côté esthétique : pour la couleur, je voulais une rose (comme celle de la photo), mais j’ai pris bleu. La forme aussi me plaisait, elle semblait assez près du corps.

Comme je le fais quand je teste de nouvelles couches, j’ai testé cette culotte plusieurs fois et dans diverses situations. Donc globalement, c’est plutôt positif. Je n’ai pas eu de fuites ! Maintenant, je n’en ai que rarement (ne lisez pas mon article précédent sur ma fuite dans le train). Il est vrai que si ce jour là j’avais porté cette culotte, je n’aurais certainement pas eu de fuites (et je n’aurai donc pas fait l’article 🙂 ).

J’ai donc aimé :

  • la matière
  • la coupe
  • la douceur
  • son efficacité

J’ai moins aimé :

  • ses élastiques (il faudrait qu’ils soient réglables) et peut-être plus large
  • sa couleur (pas très discrète, j’aurai du prendre blanc ou couleur chaire, mais je ne crois pas que cela existe dans cette gamme là)

Les nuits où je l’ai portée, elle ne s’est pas faite sentir, ni entendre, donc c’était parfait. Pour l’utilisation de la journée, j’étais moins à l’aise, surtout lorsque je mettais un pantalon. J’avais le sentiment que cela ajoutait un peu d’épaisseur et que du coup c’était plus visible. Je pense que ce n’était qu’une impression et que même si j’étais plus « en sécurité » avec, cela m’apportait une petite angoisse supplémentaire.

Conclusion

Pour être concise : efficace mais je n’en mettrai tous les jours. C’est peut-être une habitude à prendre mais moi je ne l’ai pas prise. Comme je le disais, je n’ai que très rarement des fuites, du fait que je prends peut-être des couches (trop ?) absorbantes, ou alors que je me change aussi très régulièrement. Donc il est vrai que l’utilité d’une culotte en plastique est assez réduite dans mon cas.

Je terminerai en donnant quelques conseils d’achat :

Pensez aux élastiques, il faut qu’ils soient assez larges pour ne pas vous couper la circulation sanguine.

La taille de la culotte n’est pas facile à faire lorsque l’on commande sur le net. Si l’on se fie aux commentaires de tailles laissés sur des sites en ligne, on peut y lire que des fois c’est trop grand, trop petit, ou alors trop serré. Et comme c’est un produit d’hygiène, ils n’acceptent pas les retours. Le mieux serait d’acheter dans un magasin si vous avez la possibilité de l’essayer avant.

Le bruit peut aussi être un facteur de choix. Si vous souhaitez l’utiliser la nuit, c’est moins gênant, mais pour la journée, vous pourriez ne pas être très à l’aise si la culotte était bruyante.

J’ai cherché sur Amazon, et on peut y trouver de très nombreuses références de culottes en plastique.

Et vous alors ? Vous en portez ? vous aimez ? ou pas ? Partagez votre expérience.

 

Portez-vous des culottes plastiques ?

View Results

Loading ... Loading ...

Noémie

Je suis Noémie, une personne incontinente portant des couches pour adulte. Vous pouvez en savoir un peu plus sur moi en vous rendant sur la page "moi".

9 pensées sur “Culotte en plastique, j’ai testé pour vous (et moi)

  • 7 février 2018 à 16 h 19 min
    Permalink

    Bonjour Noémie,
    Je suis comme toi, j’ai testé, mais je n’ai pas trop aimé. Cela doit être une question de génération.

    Merci pour ton blog, il est super !

    Répondre
  • 7 février 2018 à 18 h 12 min
    Permalink

    J’avoue qu’en soirée, elles me permettent de profiter du moment sans me posé trop de questions.
    Les changes ont beaux être plus épais qu’à la normal ces soirs là, je préfère me sentir en sécurité que regarder l’état de la protection toutes les cinq minutes.
    Pour les culotte en PUL elles ont vraiment l’avantage de ne pas faire de bruits, agréables à toucher, ce rincent très bien en cas de problèmes et sèchent rapidement.
    Seul bémols, c’est un matériaux respirant et donc les fortes odeurs passent quand même à travers contrairement aux culottes en plastiques, caoutchouc et autres. Donc si incontinence fécale, il vaut mieux l’éviter pour le moment, le temps que les fabricants trouvent une solution.

    Répondre
  • 7 février 2018 à 19 h 56 min
    Permalink

    Je n’ai jamais essayée et je ne connais pas du tout. J’ai pas de magasin médical près de chez moi, sinon j’aurais aimée essayée !

    Ma mère veut tout le temps que je mettes une de mes anciennes culottes par dessus ma couche. Elle pense que ça la maintiendra bien. Mais moi ça me gène !

    Je lui parlerais de ton article sur les culottes en pvc, peut être qu’elle m’en achètera une pour essayée. Et tu as dis que ça existait en taille ado, mais euh c’est quoi la taille ado chez eux ? Parce que moi je suis plutôt entre l’extra small et small pour les couches en tissu !

    Bisous

    Répondre
  • 8 février 2018 à 20 h 33 min
    Permalink

    Bonsoir Noèmie,

    Merci pour ce test, je ne connais pas cette matière (PUL) la culotte semble assez jolie je me demande par contre comment elle peut être respirante et étanche ?
    Par contre je confirme que les culottes en plastiques sont très utiles pour éviter les fuites notamment la nuit.
    Je porte des couches la nuit essentiellement et le problème des changes c’est parfois des fuites au niveau des cuisses. la culotte en plastique garantie une étanchéité parfaite.
    Pour ce qui est du bruit, lorsqu’elles sont neuves aucun souci, mais lorsqu’elles vieillissent c’est vrai que c’est bruyant, mais enfin sans importance la nuit….
    Et puis l’été ça fait un peu sauna, même sans mouiller la couche la transpiration suffit à colorer le témoin d’humidité.
    Merci pour ton sympathique site…..

    Répondre
  • 12 février 2018 à 16 h 54 min
    Permalink

    bonjour noémie
    comme toi jai essayer une culotte plastique a pression ‘ par dessus ma couche ‘ cela pour éviter les fuite mais aussi pour bien maintenir ma couche ‘ elle fait un peut de bruit mais c est pas grave car le l adore ‘ elle me sert toutes les nuit depuis des années ‘
    a tres bientot

    Répondre
  • 23 février 2018 à 21 h 00 min
    Permalink

    Bonjour, merci pour ce lieu d’echange. J’utilise depuis longtemps une culotte en plastique par dessus un change complet en journée au bureau. Cela m’a bien aidé, par exemple une fois où le voile en plastique de la couche s’est déchiré sous les fesses. La couche continuait à absorber, la déchirure du voile en plastique était indétectable, mais la couche n’était plus étanche. C’est la culotte en plastique qui a assurée cette étanchéité.
    Pour la discrétion, c’est vrai que cela ne s’entend pas, avec un sous vêtement classique par dessus qui couvre les derniers bruissements du plastique.
    Et j’ai aussi un « kit » de change dans ma voiture quand la journée est trop longue, ou quand je fais des écarts (c’est important aussi de continuer à vivre normalement).

    Répondre
  • 10 mars 2018 à 16 h 39 min
    Permalink

    J’en ai jamais mise de culotte en plastique

    Répondre
  • 14 mars 2018 à 10 h 08 min
    Permalink

    Hello,
    Magnifique blog… En effet la culotte plastique, je l’a porte depuis un grave accident de chute étant jeune. A l’époque les changes jetables n’existaient pas, donc culotte de marque Mölny le plus souvent, et couches lavables, puis ouate cellulosique jetable. Vers 1975, les changes jetables sont apparus sur le marché, je les utilise depuis, toujours recouvert par une culotte plastique, l’habitude peut-être. Cela fait partie du quotidien et offre une sécurité et un maintien du change. Je porte une marque bien connue (Suprima) sans faire de pub, le modèle 1312 avec des changes « pads » très facile à changer, et discret, le plus souvent des « Tena Confort » sans faire de pub et comme exemple, avec des degrés absorption entre « Plus » et « Maxi ». Et parfois le modèle 1250/1249 avec des changes complets plus épais, le tout suivant le laps de temps entre le changement de couches.

    Répondre
  • 29 mars 2018 à 12 h 31 min
    Permalink

    bravo pour votre site,il y a plus de personnes qui porte des culottes en plastique que l on peux pense.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *