Fuites dans le train, petite anecdote

Je suis allé en déplacement professionnel il y a quelques jours. J’étais dans le train de retour quand des fuites sont apparues…

Mon début de journée

Lorsque je travaille à mon bureau, ma routine est la bien rodée. Je me change en partant le matin, puis le midi après le repas et enfin chez moi le soir en rentrant. Je n’ai que très très rarement de problème.

Ce jour là, il était prévu que j’aille en rendez-vous extérieur chez un client, comme cela arrive de temps en temps. C’est toujours un peu plus stressant pour moi ces journées là, car ma routine ne s’applique pas.

Pendant la matinée, rien à signaler, pas de fuites.

 

Le midi

Après le repas avec mes collègues et clients, je suis passée aux toilettes pour me changer, puis retour en salle de réunion pour continuer à travailler. Avec moi, se trouvent 2 de mes collègues, dont une amie proche qui connaît mon problème. Deux ou trois fois dans l’après midi, nous nous regardons et je peux lire sur son visage : « Ça va ? ». A mon tour, je lui réponds un « Oui, merci » on bougeant mes lèvres.

Cette amie est très prévenante envers moi, et je l’en remercie. Il est agréable et appréciable d’avoir des personnes comme elle autour de soit.

 

Fin d’après midi

 

Image trouvée sur le net

L’après midi avait été longue et j’avais eu beaucoup de boulot. J’avais juste eu le temps de passer aux toilettes pour vérifier la protection que j’avais mise. Elle était mouillée, mais pas besoin de la changer, elle pouvait attendre encore un peu.

En fin d’après midi, je ne suis pas repassée pas la case « WC », et c’est là mon erreur ! Les personnes avec qui je travaillais m’ont proposées de boire un verre dans une brasserie en bas de l’immeuble. Je ne pensais pas que cela durerait très longtemps et je n’ai pas pu m’esquiver sachant que mes collègues et moi rentrions par le même train.

Il se passe donc un temps relativement long et je vais tout de même aux toilettes pour me changer MAIS, elles étaient tellement petites (des toilettes à la turc, juste derrière la porte) et tellement sales, que je n’ai pas osée me changer. Vu l’état de ma protection je me doutais que je risquais les fuites avant de rentrer à la maison.

Nous nous décidons enfin à aller prendre notre train et je m’assois à côté de ma collègue (et amie). C’est elle qui me dit à ce moment là en chuchotant à mon oreille : « Je crois que ton jean est un peu mouillé ». Et effectivement, après avoir baissé la tête, je m’aperçois d’une tâche sombre et que mon pantalon est humide. La tâche s’agrandit dans les minutes qui passent. Heureusement que c’est tout de même un jean et que celui-ci est un peu foncé. Je ne sais pas quoi faire. Je masque tant bien que mal pendant le trajet en train à l’aide de ma veste posée sur moi.

Le train arrive enfin et je m’esquive rapidement avec mon amie, nos autres collègues partant dans une autre direction. J’ai remis ma veste et cela masque heureusement assez bien ma fuite. Nous nous séparons après qu’elle ait vérifié discrètement si cela se voyait ou pas et m’ayant dit que ça allait.

J’arrive enfin chez moi et je ne peux que constater que mon pantalon est très humide. Je fonce directement sous la douche !

En cherchant une illustration pour cet article, je suis tombée sur cette page : Gérer une fuite urinaire en public

 

Conclusion

Elle est toute simple : ne sortez plus de chez vous ! 🙂 Je blague hein ! La conclusion de tout ça, c’est qu’il faut prendre des affaires de rechange quand on peut et sinon, au minimum une nouvelle protection et surtout, prendre le temps de la changer, même si les conditions ne sont pas optimales !

Je pourrais aussi mettre une culotte plastique, mais à l’extérieur je n’ose pas forcément. Il est vrai qu’elles sont efficaces mais elles font aussi du bruit.

Et vous alors, cela vous arrive ce genre de problème ? Je pense que oui, à qui est-ce qu’il n’est pas arrivé d’avoir des fuites… Ce n’est pas la première pour moi, et je sais que cela ne sera pas la dernière.

Noémie

Je suis Noémie, une personne incontinente portant des couches pour adulte. Vous pouvez en savoir un peu plus sur moi en vous rendant sur la page "moi".

7 pensées sur “Fuites dans le train, petite anecdote

  • 26 janvier 2018 à 18 h 23 min
    Permalink

    Je suis très contant d’avoir trouver ton blog. Cela fait du bien de voir qu’on est pas tout seul a vivre ce genres de situations.

    En ce qui concerne tes craintes vis à vis des culottes plastiques. Saches que les environnements tel que les bureaux, la rue, la vie quotidienne en gros. Ces environnements cachent très bien les petits bruits sourds de ce genre de vêtement.

    Les protections en PUL, bien que plus épaisses font beaucoup moins de bruit.

    Répondre
  • 27 janvier 2018 à 14 h 04 min
    Permalink

    Bonjour

    Je vous encourage pour ce forum il m’aide beaucoup mieux, cependant j’aimerais bien discuter avec des gens qui on des problèmes d’incontinence.

    Répondre
  • 30 janvier 2018 à 14 h 36 min
    Permalink

    Joséphine, il m’arrive de ne pas être maître de mon emplois du temps, parfois je part pour 5 minutes et trois heures plus tard être encore loin de chez moi, avec ma sacoche dans le bureau.
    J’ai des chats, qui parfois arrive malgré tous mes efforts à aller dans le tiroir où je range mes changes.
    Des enfants qui adorent fouiller dans les affaires des grands, avec feutres, stylo, compas à la mains…

    Donc la culotte en plastique m’a sauver la vie plus d’une fois. Tant que tu es debout, parce que assis ça sert presque a rien en cas de saturation.

    Donc, non c’est pas qu’un truc d’ABDL. Un peu comme les body, avec tite tuture et coincoin peut être mais noir ou blanc en sous chemise c’est très pratique pour les gros changes qui arrivent en fin de capacités, lors de longues journées sans interruptions possibles.

    Répondre
  • 7 février 2018 à 12 h 39 min
    Permalink

    En 6 ème j’étais en cours d’anglais et je n’ai pas réussis à me retenir, du coup j’ai fais pipi dans ma culotte. Sur le sol il y avait une grande marre jaune. Toute la classe c’est mise à rigoler alors que moi je pleurais. J’ai du attendre la fin du cours pour aller à l’infirmerie et ensuite la CPE à appeler mes parents pour avoir des vêtements de rechanges. Toute ma 6ème on m’a appelée pipi culotte.

    Répondre
  • Ping :Culotte en plastique, j'ai testé pour vous (et moi) - Couche Adulte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *