Les amis et les couches, leur dire ou non ?

Les amis et les couches
Personnes adultes portant des couches

Les amis et les couches : sujet intéressant… Leur dire ou non…

En général, mes amis connaissent mon problème. Mais est-ce une bonne ou une mauvaise idée d’annoncer que l’on porte des couches ? Cela dépendra de chacun et de ses amis.

Les amis et les couches

C’est un sujet sur lequel il faut bien réfléchir car une fois que l’on en a parlé, on ne peut plus revenir en arrière. Dit, c’est dit !

Mais comment savoir ? D’une manière général, ils le prendront évidemment bien, et très souvent vous aurez le droit à leur soutient et même pour d’autre de la pitié. C’est d’ailleurs pour cette raison que je pourrais éviter de le dire à certains de mes ami(e)s. Je ne parlerai pas de ceux qui le « prendraient mal » et qui ne voudraient plus vous voir, ou se moqueraient car cela ne serait évidement pas des amis et vous ne perdriez rien à ne plus les voir.

Donc pour savoir s’il est préférable de leur dire ou non, il faut bien connaître ses amis. Et si ce n’est pas le cas, évitez peut-être de leur dire dans un 1er temps. Et pour savoir s’il faut leur dire, vous pouvez tater le terrain en posant quelques questions sur le sujet sans dire que vous parlez de vous.

 

Se faire de nouvelles connaissances

La question est : comment faire de nouvelles connaissances et leur dire que vous avez un soucis de santé ? Déjà, ne le dites pas ! Ensuite, ne restez pas chez vous, seul(e) sous prétexte que vous portez des couches. Les gens ne voient pas que vous en portez !

Vous avez aussi la possibilité de faire des rencontres de personnes comme vous/nous, incontinentes, sur les forums par exemple, mais aussi en centre de rééducation.

Mon expérience sur le sujet des amis et des couches

J’aurai tendance à vous dire, dites le ! Rien ne vaut la vérité. A vous de formuler ça de manière à ne pas dramatiser. Répondez aux questions et puis passez à autre chose.

Il y a quelques temps, je suis allée en vacances chez très bonne copine rencontrée dans le centre de convalescence suite à mon accident. Nous avons assez vite sympathisés (normal en se voyant plusieurs par jour dans une salle de sport) et nous sommes mêmes devenues des amies. Elle aussi avait des problèmes d’incontinence et lui dire nous a permis à toutes les 2 d’apprendre sur nous, et d’accepter ce handicape.

Par contre, dans le cadre du travail et de mes collègues, je ne l’ai pas dit. Vous pouvez lire mon article à ce sujet : porter des couches au travail.

Noémie

Je suis Noémie, une personne incontinente portant des couches pour adulte. Vous pouvez en savoir un peu plus sur moi en vous rendant sur la page "moi".

9 pensées sur “Les amis et les couches, leur dire ou non ?

  • 17 novembre 2016 à 3 h 36 min
    Permalink

    bonjours ,

    je suis tout as fait d’accord avec tout ce qui est écrit , d’ailleurs je n’est que quelle personne qui sont au courant et qui m’aide a faire qu »elle que démarche pour réglé le problème , je les dit as certaines qui ne m’ont pas forcements crue .
    ça ne me pose pas de soucies de sortir , le fait d’aller au travail ainsi permets de sortir autrement et d’être plus as l’aise .

    bonne journée

    Répondre
  • 3 décembre 2016 à 20 h 10 min
    Permalink

    Pour ma part, je n’ai pu en parler à une seule amie parce que savais qu’elle avait elle même fait pipi au lit jusqu’à ses 15 ans….
    Malgré ça, ce fut très dur de lancer le sujet. Par contre, ce fut une véritable délivrance de pouvoir en parler et ce, sans se sentir juger.
    Malheureusement, je n’aimais pu en parler à d’autres amis et cela reste un poids énorme, parce que le tabou de l’énurésie/incontinence est encore très fort.
    Merci Noémie pour en parler d’une façon si naturelle. Il arrivera un jour où ce tabou tombera en Europe comme c’est le cas au Japon par exemple.

    Répondre
    • 30 décembre 2016 à 15 h 18 min
      Permalink

      Bonjour Alex,
      Dans notre entourage il y a forcément des personnes qui ont des soucis de santé, que cela soit l’incontinence ou autre chose, et personne (ou peu) n’en parle ! Par peur de la réaction des gens ? Par peur de la pitié ? Il y a certainement au moins un peu des 2. Il est vrai que franchir le pas peut-être une délivrance mais faites toute de même attention à qui vous le dites.

      Répondre
      • 31 décembre 2016 à 8 h 15 min
        Permalink

        Merci Noémie pour ta réponse. Le problème, c’est que cela représentent de nombreuses années de souffrance d’un enfant qui se réveillait tremper, et les moqueries, et un complexe de jour en jour grandissant…
        J’aimerai raconter mon histoire, mais á qui?
        Les gens qui ne sont pas passé par tout ça peuvent-ils comprendre?

        Répondre
  • 6 avril 2017 à 9 h 59 min
    Permalink

    Bonjour, j’en parle sans problème aux personnes que je ne fréquenterais pas exemple sur le net, au magasin médicale au médecin, sur un site Internet , mes amis non je préféré pas que ils le sache du à une mauvais expérience …

    https://www.entraide-solidaire.fr

    Répondre
  • 23 avril 2017 à 12 h 16 min
    Permalink

    moi j ai des amie garcon est fille qui le savent c est pas un sujet tabou il ne faut pas avoir honte de porter des couches suite a des probléme d incontinence

    Répondre
  • Ping :Célibataire ? Eh bien non, plus maintenant ! - Couche Adulte

  • 6 février 2018 à 16 h 53 min
    Permalink

    J’en ai parlée l’année dernière à mes 2 meilleures amie. Elles ne se sont pas du tout moqués de moi, ça les a fait sourire, et m’ont posés pleins de questions sur ce sujet. Les couches n’ont rien changée à l’amitiés que j’ai avec ces filles !

    Répondre
    • 7 février 2018 à 9 h 21 min
      Permalink

      Si l’on a des vrai(e)s ami(e)s, cela ne change évidemment rien à la relation que l’on a. Merci pour ton commentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *